24 octobre 2009

Ça fait vouloir brailler un tit brin...

Ah! ma « belle » Lwizyàn...


Amédé, Bois Sec, Chris Ardoin... Dans le désordre et la filiation des Ardoin et des bancs de sable créoles où un jour j'ai dû pousser le char du gars qui m'avait ramasser su'l'pouce en revenant de Grand Isle où j'avions été campé aux quatres vents...

Grand Isle Park - Louisiana Life

Pris comme dans un banc de neige, pire en fait...
Ça vous donne une grande soif d'éternité bienveillante!

Mais, ô, tabarnaque!
La mémoire est comme la vie : heureuse et remplie de chagrin.






1 commentaire:

Nicolas Comtois a dit...

Les Ardoin comme une peine de souvenir qui refont retrouver lez'haricots dans les pieds.

http://ncomtois.blogspot.com/2010/06/zydeco-dancing.html