26 septembre 2015

Gilles Vigneault, chantre debout!


De mémoire... Chanson pour Bob Dylan :
« Quel est donc ce langage
qui fait que je t'entends
qui fait que je t'attends
comme animal en cage

dans la prison des mots
qui nous désappareillent [...]
C'est la voix du premier poète
dont il reste un lointain écho
au petit clocher de nos têtes
Ah! la musique que vous faites
camarade jargon d'argot
qui chantez chinois
dans mes fêtes... »

— Gilles Vigneault

Ah! Le bon vieux Gilles Vigneault, alerte, narquois, poète, philosophe, patriote, debout, qui s'en va sur ses 87 berges, que nous avons revu hier au Patriote de Sainte-Agathe-des-Monts en formule dialogue avec le public. Il n'a certes pas interprété la très humble Chanson pour Bob Dylan, qui donc l'aurait reconnue? Mais je l'avais en tête en filigrane de cette émouvante rencontre comme on garde depuis des lustres un simple caillou ramassé chemin faisant dans les parages remuants de la poésie.

Photo de l'affiche Benoit Gramond.

Photo Benoit Gramond.


25 septembre 2015

04 septembre 2015

L'accueil canadien

« Il aura fallu la mort d’un bambin de trois ans, Aylan Kurdi, et l’image de son petit corps échoué sur une plage turque pour qu’ici et ailleurs, on s’indigne enfin devant une crise qui perdure depuis des années.
Sans s’y attendre, le gouvernement de Stephen Harper s’est retrouvé au coeur de la tempête, car, a-t-on appris, les parents d’Aylan espéraient venir au Canada. La soeur de son père, qui vit en Colombie-Britannique, avait écrit au ministre de la Citoyenneté et de l’Immigration, Chris Alexander, pour lui demander de l’aide pour sa famille. La lettre lui avait été remise en mains propres au printemps par un député néodémocrate. En vain.»
Manon Cornellier, Le petit garçon au chandail rouge, Le Devoir, 4 août 2015