09 mai 2007

Mal à ma Lambada!

J'ai mon ami Marco qui à l'instar de Bento XVI s'embarquera betôt pour le Brésil. Ce départ me fait remonter à la tête la petite drogue de ce pays. Quand on a la piqûre... Mon come back remonte à... 1989! On se souviendra alors des douleurs persistantes au bas du dos et des «j'ai mal à ma Lambada»! L'affaire la plus sexy dans les clubs en ville, c't'ait ça. La lambada est passée de mode, comme la Lada, la crème Bolwick, le mur de Berlin, comme bien d'autre chose. Mais dans la vidéo qui suit, un peu casseau au début, on peut constater à nouveau comme ils sont pourris les Brésiliens pour danser! Ils essaient même de danser avec le ballon. Imaginez quand ils sont en amour!

La lambada est effectivement une invention brésilienne! Que voulez-vous, chers chrétiens? Ils ont d'abord inventé la sensualité là-bas. Depuis, les enfants naissent, dansent avant d'apprendre à marcher...

Selon Wikipedia, la lambada (coup de fouet) «est une danse et un genre musical du Brésil, née dans les années 1990, qui mélange carimbo, reggae, salsa et merengue. Lors de cette danse un couple,corps contre corps, ondule des hanches et des épaules et coincent de temps en temps un de ses genoux entre les jambes du partenaire. Originaire de la région de Belém, la lambada s'est diffusée à Bahia...»

Boa viagem, Marco! Peut-être croiseras-tu tipope Ben16 dans l'autobus...

En sens opposé, il y a mon ami Clàudio de Bahia qui part pour Bruxelles et Lisbonne représenter le Brésil dans des conférences en éthique. Il m'a promis des photos du docteur chic en cravate veston...




Et pis, tiens, encore un tour avec les p'tits vlimeux, Chico et Roberta!
Lambada

3 commentaires:

Lamba Jack a dit...

Lambada

Chorando se foi quem um dia so me fez chorar
Chorando se foi quem um dia so me fez chorar

Chorando estara ao lembrar de um amor
Que um dia nao soube cuidar
Chorando estara ao lembrar de um amor
Que um dia nau soube cuidar

A recordacao vai estar com ele aonde for
A recordacao vai estar pre sempre aonde zu for

Danca sol e mar guardarei no othar
O amor faz perder encontar
Lambando estarei ao lembrar que este amor
Por um dia um instante foi rei

A recordacao vai estar com ele aonde for
A recordacao vai estar pre sempre aonde zu for

Chorando estara ao lembrar di um amor
Que um dia nao soube cuidar

Cancao riso e dor melodia de amor
Um momento qu fica no ar

I-I-I
Losenta Lambada

Gjango Jaime Jack James...dormez-vous? a dit...

Cher Jacky boy, te voilà à ton tour en train de graduer dans le rétro? Pas grave. Écrire «j'ai mal à ma lambada», c'est de bon augure. Mais dire que La Lambada est une invention brésilienne est une chose. Penser que le groupe Kaoma rime avec Bahia en est une autre. Car en réalité, il n'y a que la jolie chanteuse, Braz Loalwa, qui est brésilienne et qui a mené une carrière solo au moins jusqu'en 2003. Les autres musiciens venaient de la Guadeloupe, de la Martinique, du Sénégal, de la France... Surtout, on peut lire sur Wikipedia que La Lambada, premier gros succès du groupe «violait le droit d'auteur de la chanson bolivienne "Llorando se fue" (renommée "La Lambada"), du groupe bolivien (...) Los Kjarkas (la flûte de pan a été remplacée par l'accordéon dans la Lambada)».

Jack a dit...

Frente a frente

A lambada da Bahia
É uma coisa de louco
A lambada é energia
Rebolando no seu corpo

A lambada é luz é dia
É carinho e puro amor
A lambada é poesia
Não tem raça não tem cor

Frente a frente
Balançar
Mexe, mexe
Requebrar
Agora vem, vem, vem
Devagar, "simbora"
Outra vez
Vamos embalar

Todo mundo vai dançar
E você quer aprender
Então vem, vou lhe ensinar
Vamos juntos remexer
O loirinho e a morena
O moreno e a loirinha
Nesse embalo de quadris
Todo mundo pede bis