29 juin 2014

Traversée



Reprise et réécriture d'un texte de mars 2008.  Parmi les commentaires de ce moment là, je suis honoré de la présence distinguée de Michel X Côté.

***

Traversée
En cette heure inconnue de l'enfance 
les voyageurs de la nuit
ont passé leur examen final de mascaret
sous le piano des chimères
qui dégoulinent
en touches blanches et noires
se dépouillant en silence
de leurs fardeaux 
d'oiseaux
 de premier jet

pour l'aveugle de la bouche
désormais
à travers les branches du jour qui se lève
le temps libre est
comme une valise ouverte
 sur le lit 
de l'avalanche des lèvres. 



5 commentaires:

Anonyme a dit...

Variante attrapée par MXC

Hauts
Les voyageurs
Leur examen
Sous le piano
Les touches
Se dépouillent
De leurs jardins
Un oiseau
Des sillons
Parmi les rides
Un jour
Sur l'onde
Avec des lignes
Regard
Mémoire creusée
Qui descend
Un ascenseur
Une pile de livres
Croisés
Une chaise
Du mercurochrome
Pour le blessé
Désormais
Le temps libre
Et son troupeau
Vont manquer
À tous
For ever

gmc a dit...

ROYAUME DES JEUX

Gare des embruns
Les autobus flambent
Dans les casinos du hazard

Le gros cigare aux lèvres
Les joueurs se dopent
A la roulette russe

Sept balles pour un chargeur
Des jetons pour la croupière
Black Jack roule au petit train

Sur l'île au trésor
Marque noire pour la main d'or
Quinte flush dans l'isoloir
Un as de pique comme encensoir

Une couleur sur un plateau
Lumière tamisée à volonté
Vodka fraîche de bootlegger
Sur lit de glace sans quartier

Anonyme a dit...

simplement pour le plaisir des partages et des échanges
“…une rive à aimer…”
quais oubliés
la froide libellule
sur la fontaine
est une femme
cheveux d’or
et or même
la lune est un éclat de silence
le citron vert une couleur
les chats - des chats marrons et des pommes de pins - dans les nuages
la femme est belle
comme l’eau sur ta main
ne fais pas attention
si par hasard les passants t’interpellent
et te disent vulgairement “hep machin vient par ici”
sur les quais
à LORIENT,
hiver 1981 - 1982
chez BRETON nous avons la côte
tu parles bien
c’est de l’anglais
ça fait chic
sommes nous amis?
vadrouille
sur les quais
jusqu’à SAINT-NAZAIRE
et la Loire
est devenue
Océane
ma libellule
ma belle iguane
sur les quais
c’est hiver
odeur de saumure
rancœur brumes
au bord de la fontaine
dans les paroles du vent , il y a souvent des éclairs…

Jack a dit...

Partages, échanges et plaisirs ne seraient pas à sens unique si seulement je pouvais retourner sur l'un des quais.

gmc a dit...

PORTE-AVIONS AMPHIBIE

Tous les marins creusent l'Odyssée
Dans les souterrains de la mer
Voyageant sur des tramways
Des caterpillar ou des dauphins
En première classe ou clandestin
Toutes les marines du monde
Arment des flottes considérables
Pour faire tomber des cités
Que l'imaginaire meuble de larmes d'or
Sans qu'un seul navire n'ait jamais quitté Ithaque