04 septembre 2015

L'accueil canadien

« Il aura fallu la mort d’un bambin de trois ans, Aylan Kurdi, et l’image de son petit corps échoué sur une plage turque pour qu’ici et ailleurs, on s’indigne enfin devant une crise qui perdure depuis des années.
Sans s’y attendre, le gouvernement de Stephen Harper s’est retrouvé au coeur de la tempête, car, a-t-on appris, les parents d’Aylan espéraient venir au Canada. La soeur de son père, qui vit en Colombie-Britannique, avait écrit au ministre de la Citoyenneté et de l’Immigration, Chris Alexander, pour lui demander de l’aide pour sa famille. La lettre lui avait été remise en mains propres au printemps par un député néodémocrate. En vain.»
Manon Cornellier, Le petit garçon au chandail rouge, Le Devoir, 4 août 2015 

1 commentaire:

Julius Nonna Frans a dit...

On a juste hâte que les conservateurs débarrassent...

Tu peux être sûr que je vais aller voter.