28 mars 2008

Garneau petit garnement!















Derrière le bolide MG : Marcel Sabourin et Christian Vézina (Photo : jd)

Le Michel Garneau décapoté et convertible, servi joyeusement par Christian Vézina et l'impeccable Marcel Sabourin (production Barbare + la Grande Bibliothèque), est un délice du début à la fin. Un bijoux de joyeuseries graves. Un saudit beau voyage de l'enfance sacrilège à aujourd'hui, en passant par 1970, par le chemin de la liberté.

Bouffées de plaisir et d'intelligence, des mots clairs et émouvant, des éclairs autour du cœur qui pense, nous voilà replongés dans une ambiance qui rappelle pourquoi nous étions si accrocs aux Décrocheurs d'étoiles les vendredis soirs, à la radio. Nous pouvions, en effet, nous vendredire le cerveau. Ce n'était pas banal, chers grands fanaux éteints de Radio-Canapé!

Or je dis comme Vézina : je m'ennuie de Garneau que j'aime gros.

Ses mots vont nous rester. Ils sont les nôtres.



Aucun commentaire: