24 octobre 2008

Poèmes cannibales : les photos!


Merci!


Le Tot'aime

Marc-André Delorme, le MC.

Jean-Paul Damaggio, l'éditeur.

Bistro In Vivo, chaleureux au boutte!

À l'avant, à droite, Rolland Brin de Béthanie!

Paolo le DJ & Steve au son.

Michel Vincent, le poète en vacances.

Nina louVe, du souffle.

Jean-Paul, l'ami à l'accent de soleil.

Carol, Thérèse, Huguette...

Parmi l'assistance il se trouvait plusieurs de mes collègues...

Michèle Poisson & Yves Boisseau, de vieilles branches qui ne crépitent pas encore au foyer...

Yves, Si un matin...

Ève Cournoyer, On the wire...

Noémie & Sarah (aux ventes!), Jean-Paul, Michel, Yves, Nina, Marc-André, Ève, Jacques, Paolo le DJ était en train de monter sur la scène, alors que Steve, lui, tenait jusqu'au bout la barre du son...

Le voilà : Paolo Duchesneau.

Merci. Je vous aime!


Crédits photos : Sylvain Legault.
Un gros merci, mon frère!
Ajouter une image

5 commentaires:

Nina louVe a dit...

merci Sylvain Legault, t'es bin bô derrière tout, tout ça

bises poétiques

Nina

Jack a dit...

En effet, brise poétique pour le photographe invisible qui est pourtant partout. Et en effet, Nina, S. est un saxophoniste. Je te le re-présenterai sous ce jour.

Anonyme a dit...

Les Tupinambás étaient des indiens canibales qui habitaient le litoral de Bahia au XVI siècle. Ils mangeaient les muscles et le coeurs des adversaires pour capturer leurs virtus, surtout, la courage et la force.

Le mouvement d'Art Moderne du Brésil aux annés 20 du siècle passé parlait en art antropophagique.

Mon ami Jacques vien d'écris son livre de poèsie avec le titre de Poèmes Cannibales. Et il montre les photos des amis duquels il a dèjá mangeait le coeur. De plus, il faut beaucoup de courage et force por écrire de la bonne poèsie dans ces temps de mots et images jetables.

Felicitations, mon Cher Jacques. Quand tu viendra rendre visite aux Tupinambás?

Cláudio

Jack a dit...

Cher Cláudio, tudo bom? Par les ailes des mots, j'y suis déjà. Tu verras... Abrigado!

Jack a dit...

Obrigado!