20 novembre 2015

Mouiller la langue

Sur le papier consumé 
mouiller la langue
avec le bateau 
de tes rêves
pour que verdissent encore dans tes yeux
des forêts grandioses
des puits de lumière
des signes de vie
alors que ce jour de paperasse continue
nous avait radoté ses idées fixes 
de ramonage de sciure calcinée
de petits bouts de bois
en alphabets brisés
à l'ombre des traces de suie
qui prennent le bord
de nos emportements coutumiers
si magnifiques!

8/01/08 - 20/11/15


3 commentaires:

Anonyme a dit...

C'est trop bien
j'aurai voulu l'avoir écrit
encore

Anneaux Nîmes

Jack a dit...

Bon coeur. Merci.

Benwahran Elhamri a dit...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blogue.