21 novembre 2006

Intermission jazzéifiée ou la recette de la longévité



Chutt! Je ne suis pas là!

Mais c'est déjà l'intermission du pré-réchauffement de la soirée solidarité Off Jazz, jeudi le 23 novembre au Théâtre Plaza.

D'accord! Je suis addict au blogue.

Par pur pur pur exhibitionnisme, voici donc le résumé des préparatifs tellement énervants que nous avons survécus au cours de la journée.

Billets doux à ma gagne de malade.

Ma gagne de malade,

Faites bien de venir au jazz. C'est une recette de longévité bien gardée. La preuve : le jazz lui-même a plus de 100 ans!



Bien gardés au froid bleu de l'espoir, vos billets - avez-vous vu la liasse? - sont au frigo jusqu'à jeudi. Je me suis d'ailleurs trouvé un frigo bleu pour l'occasion. Simple accommodement raisonnable pour la note bleue qui ne saurait voir à travers les vitres grises de l'ennui tout cru.

En me promenant sur le Plateau, oui ma chère, avec c'te gagne de tickets dans les poches, je me suis pris un instant pour Donald K Donald... Euh, non! lui il est dans la mafia du rock! Je veux dire que j'ai dû me prendre pour le petit Simard Spectre Scènes Brodway Mur Rà Mur Montréal inc. Des farces! Sensation qui ne pouvait pas durer de toute manière puisque je n'ai aucune subvention pour mes oeuvres sans buts. Lucra quelque chose... Alors, j'ai dit : Off!

Sexologue Miche., merci de ta fibre sur mes cordes sensibles. Ça me fait toute une différence sur mon humanité visible et tellement bougeante! Reste pas assise deux minutes à la même place, c't'humanité! Parlant de places, Miche., faudra apporter des coussins, des foulards, des cartons «réservé» pour marquer notre territoire. Veux-tu que j'amène Lucky mon chien? Non, il n'a pas de puces. Nous sommes douze! C'est moins qu'Hydro Québec, mais comme le notait Gilb., c'est quand même 5 % de la salle. Or c'est un vote proportionnel. On mérite notre place. Je compte sur ton sens de la Gèremène.

Voir sur le frigo : vous êtes tous là en puissance comme dirait Aristote. Puissance d'oreilles et d'âme, foutu mélange dans les canots universels. Et Michèl.. Et Sylva. Merci. J'aurai moins froid dans mes bas de laine encore gênés parce qu'ils n'ont pas encore sortis beaucoup en ce début de saison.

.

Je suis généralement toujours en retard partout. C'est à cause de l'étincelle du bon Dieu qui est en moi. Alors, je m'attends à vous attendre au poste frontalier vers 18h31 tapantes. J'aurais pu dire 18h37. J'ai quand même pas la tête à Pépinot! Les portes ouvrent à 19h00. Si vous arrivez autour de 19h00 et plus, je devrais donc être planté là malgré mon retard habituel! Mais mais c'est sûr que je vais être là. Je ne mangerai pas ce jour là! Faites-moi penser de ne pas oublier la liasse à la maison. Trop con!

Alors, questions?

Non? Y en as-tu qui ne me reconnaîtront pas à la porte? Dois-je porter mon coquelicot de la semaine passée? Ok d'abord!

Perfecto, c'est dans la poche... (Sexologue, reste tranquille!)

À jeu dit.

Jacques a dit.

Photoroman: jd

11 commentaires:

le rimailleur a dit...

Levez la main et dîtes "putain qu'c'est beau!".
Jacques à dit "Levez la main et dites "putain qu'c'est beau" ".

Ah ,quand même....

Jack a dit...

Ah, quand même, Rimailleur, merci... J'aime bien allez chez vous aussi! Entendre votre voix se faire un chemin. J'aime bien le «putain». N'en déplaise aux oreilles sans trampoline. Il y a longtemps déjà, Guillaume était un petit de 4 ans, fils de mon ami à Montauban. Nous avons joué au foot ensemble. Quand Guillaume le bouclé manquait son petit botté, il disait avec tant de coeur, avec l'accent traînant : «Ah! Putain!»
Je RIAIS! Mais pas son père.

Mich a dit...

Ainsi ils seront douze, assis en demi-cercle en présence du maître à l'humanité vibrante. Un par un, les billets doux seront transfigurés par l'imposition de son cachet charismatique. Flottant dans son halo, Gèremène, l'âme des lieux, réchauffera l'atmosphère bardée de foulards et oripeaux d'Orient. C'est écrit, et en plus Jacque le dit.

Ai bien reçu l'Appel et serai au poste à compter de 18h31 exactement. Je te reconnaîtrai à ton frigo bleu!

J'ai hâte!
Mich

Jack a dit...

Très très bien. Peut-être 18h32. Métro beau bien. Ça dépendra de l'allure des roulettes de mon frigo et s'il se déclare déjà des jams à l'horizon des escaliers roulant. Mais tu peux poinçonner à 19h00 si tu veux. Je serai déjà dans la file, si file il y a. Si ça ne file pas, je serai là comme un seul homme surveillant l'entrée des artistes. À noter aussi qu'il n'est pas nécessaire que les douze zapôtres soient à jeun ou bien même très jeunes pour recevoir la communion des billets. Pas de pénitence s'il vous plaît un soir de jazz! Nous irons tous au ciel fut-ce en caracolant. Comme ça, Miche, tu vas amener dehors ton voile d'Orient qui volait? Yé! Quelques épices avec ça?

Onassis a dit...

Je suis jaloux !!!!

Jack a dit...

Tu ne changes pas d'idée Onassis? Yé pas trop tard

Anonyme a dit...

Alors le 23, hier, comment c'était ?

Onassis a dit...

Alors, c'etait bien ?? J'ai passe la soiree a etudier...

Jack a dit...

C'était plus que très bien! Tous mes amis jazzeux étaient là, autour d'une table à douze, au centre, très près de l'antre où se sont succédés les faiseurs de musique que j'aime. Certains ont fait lever le ciel. Côté énervation, j'aurais souhaité que se soit juste un plus paqueté au Plaza qui paraît d'ailleurs plus petit en comparaison de la perception que l'on a en visionnant Belle et Bum. J'attends les photos de mon photographe (Sylvain) pour illustrer quelques moments croqués sur le vif. J'ai fait prendre exprès pour Superk une photo de Jolicoeur, fameux trompettiste... Sorti passé minuit! J'ai sauté dans le dernier train de nuit de Beaubien à Honoré. Si, si, je reste en campagne... J'ai un compte à rebours à l'Université qui est commencé. A+ à bientôt.

Marcopolo a dit...

Jack.

Merci encore pour la soirée d’hier. Un peu écourtée mais…on est plus jeune tu sais ! Ça juste faite ben du bien à l’âme ! On a dormi comme deux ti-twéso !

Steph a dit...

Bonjour,

Ce show là était bien mieux que soso.
Merci d’avoir pensé à organiser cette rencontre fort sympathique à l’occasion de cet événement qui nous a permis d’entendre de bien belles choses.

Je te donne d’autres nouvelles et on pourra peut-être aller jaser un peu quelque part avant les Fêtes.

À bientôt certainement.