30 novembre 2007

Péloquin 2007




Photo Jacques Desmarais.


En attentant d'en toucher un mot, quelques photos rapido-presto du vernissage des œuvres « Pierres & Papiers » du colosse Claude Péloquin, qui avait lieu hier soir à la Galerie d'art Yves Laroche sur la rue Saint-Paul dans le Vieux-Montréal. L'exposition se poursuivra jusqu'au 13 décembre.

Je suis enchanté de ma rencontre avec Pélo.

Merci à Guylaine et Alain pour ce cadeau!
Photo Jacques Desmarais.

Photo Jacques Desmarais.


À la zizique il y avait Zilon, «le Cocteau des rues», complice de Péloquin avec Dan Tenax (duo Ville Froide).

Photo Jacques Desmarais.

Puis l'ineffable Richard Martineau avec le bruit des médias qui est comme un ventre. La Vérité va sortir de la galerie! Et fuck la galère. «Devant la caméra, pour le Québec entier, dites, êtes-vous dans la droïlle jusqu'au plafond du naseau? Hallucinerais-je ou bien pouvez-vous jurer cracher que cette œuvre vaut vraiment 1000 piastres? Allez! Allez! Faut que ça saigne!»















Heureuse initiative : Monsieur L'indien a été réédité en format CD (Laissez-nous vous embrasser où vous avez mal).

«Ils sont débarqués
les Grands Silencieux
(...) pour prendre le temps
et donner le temps
À toute le monde!
À tout le monde
Pis à tous les mondes
Pour toutt et toujours!»
- Les Grands Silencieux, cité à l'oreille avec un œil dedans.

Crédits photos : jd.

3 commentaires:

guimond daniel a dit...

Un gros merci pour vos incursions éclairées dans le monde de la poésie québécoise - Cela fait plaisir à lire et voir...
(Aussi je suis honoré que vous ayez cru bon d'inclure un lien vers COUP DE BLOGUE/ Je suis un débutant au monde du blog... Si cela vous intéresse, vous pourrez consulter mes autres travaux (fiction, musique, visuel) sur le web en cliquant sur les liens de mes actuelles complicités sur le dit blog) Continuez le superbe travail d'archivage de ces moments magiques...
Amitiés
Daniel Guimond

Jack a dit...

Merci Daniel! Vous faites ma journée et il est tôt. Chez vous, on se sent tout de go hors de vos souliers, vers la poésie. J'admire votre précision. Je me suis promené un peu à travers vos liens. J'irai voir si je peux vous rejoindre perso. Pour un plan de neige.

carOlinade a dit...

Ravie de ta rencontre avec Pélo.