27 avril 2009

La petite fleur jaune des bois est arrivée

La langue de serpent, je l'ai aperçue sous le vieil érable
aujourd'hui : l'érythrone d'Amérique est sortie! La fleur se referme la nuit, même aussi quand il fait gris. Il ne sert à rien de la cueillir. C'est une sauvagesse. Elle disparaîtra sous terre d'ici trois semaines. C'est une capteuse de lumière. Elle franchit l'invisible tôt au printemps, avant que les feuilles des arbres ne poussent.

Du plus lointain de ma mémoire de petit gars marchant vers le bois en rêvassant, ce n'est pas disable comment cette petite fleur de rien me fait plaisir. Le printemps pour moi, c'est elle.


Voici ses lettres de noblesses (cf. Kriss de Niort) : Erythronium americanum Syn. Erythronium aquatile, Erythronium aureum, Erythronium dens-canis, Erythronium flavescens, Erythronium lanceolatum, Erythronium nuttalianum), plante angiosperme monocotylédone appartenant à la sous classe des Liliidae, à l'ordre des Liliales à la famille des liliacées (Liliaceae) et au genre érythrone (Erythronium).

Photo : Flore du Québec

2 commentaires:

LeRoy K. May a dit...

"plante angiosperme monocotylédone appartenant à la sous classe des Liliidae", non mais c juste pour voir si on est attentif ça!

Jack a dit...

Les Lili, ça tient toujours éveillé.